Francesca Penserini
français
english
italiano
Biographie
Francesca Penserini
ÉVEIL: LE DESSIN ET LA SCULPTURE
À quatre ans, je découpais des boites de carton sur le plancher du salon familial et les transformaient en palais merveilleux. C’était un jeu d’imagination qui comblait mon côté solitaire. Dans ma démarche, j’allie la sculpture et le dessin. Je trouve que ces deux modes formels me conviennent. J’ai longtemps dénigré l’importance du dessin, parcequ’il me semblait plus «facile» au profit de la sculpture qui nécessite en soi, plus de manoeuvres et de planifications. Je pense que leur cohabitation me permet aujourd’hui d’atteindre un équilibre entre mes impulsions premières et l’articulation d’une proposition plus rationelle.

Francesca Penserini
FORMATION - ENSEIGNEMENT
L’école a été pour moi un terrain de valorisation. J’ai eu la chance d’y rencontrer d’excellents professeurs; Kathryn Lipke à l’Université Concordia, Richard Boardman à la Villa Schifanoia de Florence, Fred Nagelbach au School of the Art Institute de Chicago. J’ai aussi eu la chance d’avoir de généreux complices d’atelier: Jean-Pierre et Roger-André Bourgault, Jean-Pierre Morin, Josée Dubeau, Jules Lasalle, Denis Raby et d’autres! Au fil des apprentissages et des réalisations, j’ai embarqué dans une grande aventure, celle de l’enseignement. Je ne suis donc jamais vraiment sortie de «l’école». Depuis 1990, j’enseigne au programme de Digital Imaging & Studio Arts du Collège Champlain à St-Lambert avec Ashley Miller. J’ai contribué à mettre sur pied un atelier dans lequel l’ordinateur occupe le rôle d’outil de création. D’abord comme outil de dessin et de peinture puis, comme outil de sculpture et d’animation. Malgré les innovations technologiques, on revient toujours aux bases traditionelles! J’affectionne particulièrement ma relation avec les étudiants, c’est exigeant, mais très dynamique.

Francesca Penserini
CENTRE D’ARTISTES – INTÉGRATION DES ARTS À L’ARCHITECTURE
J’ai fait partie de la première garde de la galerie Clark, alors que les espaces étaient situés sur cette rue. En 1989, lors de mon retour de Chicago, j’ai occupé le poste de directrice artistique d’Optica pendant quelques années. J’y ai cotoyé des artistes et des intervenants du milieu des arts. Après un mandat de trois ans, je suis restée comme vice-présidente du Conseil d’administration. Les centres d’artistes sont un milieu qui foisonnent d’énergie! J’ai aussi, en tant qu’artiste, exposé dans plusieurs d’entre-eux: Montréal, Sorel, Amos, Hull, Québec. Plus récemment, en 2005 et 2006, j’ai participé à deux concours d’Intégration des arts à l’Architecture du Québec. Ce fut l’occasion pour moi de trouver des solutions formelles au transfert de pièces fragiles et colorées et de leur faire passer le test des conditions athmosphériques tout en leur assurant un caractère de durabilité.
LA FAMILLE
Je fais partie d’un fier clan d’italiens. J’ai un fils dénommé Gabriel qui aura quatorze ans au mois de juillet.